Au cours du printemps 2019, STAN présentera dix spectacles, dont deux créations et une première belge.

Pour la nouvelle production Hitchcock/Truffaut (titre provisoire), Damiaan De Schrijver, Bert Haelvoet et Matthias de Koning se tournent vers le cinéma. Où se situe le point de rencontre entre le cinéma et le théâtre ? Où se heurtent-ils l'un à l'autre, où se renforcent-ils mutuellement ? Le spectacle prend comme point de départ des sources diverses, dont des entrevues avec Alfred Hitchcock, e.a. par François Truffaut et Andy Warhol. La création aura lieu en juin à Malines, après des représentations de travail à Anvers.

Anne Teresa et Jolente De Keersmaeker créeront au mois de juin Somnia, un spectacle dans les bois autour du château de Gaasbeek. Une troupe de 44 danseurs (étudiants de P.A.R.T.S.) explorera la danse en tant que jeu engagé avec l'environnement naturel. Les fils narratifs sont tirés du Songe d'une nuit d'été de Shakespeare et de la nouvelle Somnium de Johannes Kepler. Le spectacle sera créé lors du Kunstenfestivaldesarts.

Infidèles effectuera une tournée en France à partir de janvier. La première belge du spectacle aura lieu en février et il sera aussi présenté à Genève en avril. Dans cette coproduction avec de Roovers, Ruth Becquart, Robby Cleiren, Jolente De Keersmaeker et Frank Vercruyssen associent le scénario éponyme d'Ingmar Bergman à des extraits de son autobiographie, Laterna Magica. Le résultat est un jeu à multiples niveaux entre l'acteur et le personnage, la mise en scène et la réalité.

Eg er vinden, Ik ben de wind, une coproduction avec Maatschappij Discordia, créée fin 2018, sera à l'affiche à Utrecht et Haarlem en janvier. Damiaan De Schrijver et Matthias de Koning partagent le plateau dans ce dialogue de l'auteur dramatique norvégien Jon Fosse. Ce jeu existentiel se déroule à bord d'un bateau imaginaire.

De février à mai, The way she dies  tournera en France, en Belgique, en Suisse et au Portugal. La coproduction avec le Teatro Nacional D. Maria II à Lisbonne, écrite par Tiago Rodrigues et créée en 2017, s'inspire d'Anna Karénine de Tolstoï et illustre comment la littérature peut changer notre existence. La rencontre entre les comédiens portugais Isabel Abreu et Pedro Gil et leurs homologues belges Jolente De Keersmaeker et Frank Vercruyssen a donné naissance à un spectacle trilingue.

La Cerisaie, la dernière pièce de Tchekhov a été créée en français par STAN en 2015 ; cette version est restée au répertoire depuis lors. En janvier, ce spectacle avec, entre autres, Evgenia Brendes, Lukas De Wolf, Evelien Bosmans, Tessa Friedrich, Scarlet Tummers et Haider Al Tamimi sera présenté dans plusieurs villes de France.

Quartett de Heiner Müller, la première coproduction de STAN et Rosas, créée en 1999, sera de nouveau visible en Belgique après vingt ans, au Kaaitheater à Bruxelles. Dans un monde au bord du gouffre, un homme (Frank Vercruyssen) et une femme (Cynthia Loemij) mènent un dialogue mordant, tout en explorant les zones de tension entre la parole et le mouvement.

Trahisons de Harold Pinter, le récit d'un triangle amoureux, sera en mars à l'affiche à Lorient, où sera également présenté Infidèles. 

La polycoproduction atelier, une analyse dadaïste du processus créatif de l'artiste, sera à la Comédie de Genève en avril.

Nous terminerons la saison par Poquelin II, au Toneelhuis à Anvers, le théâtre où a été créé ce spectacle fin 2017.

 

Frank Vercruyssen reprendra ses activités d'enseignant ces prochains mois, tant à l'Académie de Théâtre d'Oslo qu'à La Manufacture de Lausanne.