• info
  • réalisation
  • calendrier
  • photos
  • vidéo
  • presse
Afficher les dates de représentations passées

archief

Pas de performances
mer 16 fév 2005
première
Bruxelles
Kaaistudio's

+32 2 2015959
site web
jeu 17 fév 2005 Bruxelles
Kaaistudio's

+32 2 2015959
site web
ven 18 fév 2005 Bruxelles
Kaaistudio's

+32 2 2015959
site web
sam 19 fév 2005 Bruxelles
Kaaistudio's

+32 2 2015959
site web
mer 23 fév 2005 Haarlem
Toneelschuur

+31 23 5173910
site web
jeu 24 fév 2005 Haarlem
Toneelschuur

+31 23 5173910
site web
jeu 3 mars 2005 Gand
Vooruit / in Minard

+32 9 2672828
site web
ven 4 mars 2005 Gand
Vooruit / in Minard

+32 9 2672828
site web
sam 5 mars 2005 Gand
Vooruit / in Minard

+32 9 2672828
site web
mar 8 mars 2005 Gand
Vooruit / in Minard

+32 9 2672828
site web
mer 9 mars 2005 Gand
Vooruit / in Minard

+32 9 2672828
site web
jeu 10 mars 2005 Gand
Vooruit / in Minard

+32 9 2672828
site web
ven 11 mars 2005 Gand
Vooruit / in Minard

+32 9 2672828
site web
sam 12 mars 2005 Gand
Vooruit / in Minard

+32 9 2672828
site web
jeu 17 mars 2005 Maasmechelen
Cultuurcentrum Maasmechelen

+32 89 769797
site web
ven 18 mars 2005 Malines
nOna

+32 15 203780
site web
sam 19 mars 2005 Malines
nOna

+32 15 203780
site web
mer 23 mars 2005 Anvers
Monty

+32 3 2389181
site web
jeu 24 mars 2005 Anvers
Monty

+32 3 2389181
site web
ven 25 mars 2005 Anvers
Monty

+32 3 2389181
site web
sam 26 mars 2005 Anvers
Monty

+32 3 2389181
site web
jeu 31 mars 2005 Amsterdam
Vlaams Cultuurhuis de Brakke Grond

+31 20 6266866
site web
ven 1 avril 2005 Amsterdam
Vlaams Cultuurhuis de Brakke Grond

+31 20 6266866
site web
sam 2 avril 2005 Amsterdam
Vlaams Cultuurhuis de Brakke Grond

+31 20 6266866
site web
mar 5 avril 2005 Courtrai
Buda / Limelight

+32 56 221001
site web
ven 8 avril 2005 Rotterdam
Rotterdamse Schouwburg

+31 10 4118110
site web
sam 9 avril 2005 Rotterdam
Rotterdamse Schouwburg

+31 10 4118110
site web
mar 26 avril 2005 Louvain
STUK

+32 16 320320
site web
mer 27 avril 2005 Louvain
STUK

+32 16 320320
site web
jeu 28 avril 2005 Louvain
STUK

+32 16 320320
site web
ven 29 avril 2005 Louvain
STUK

+32 16 320320
site web
mer 17 fév 2010
20.00
Anvers
Het Toneelhuis / Antwerpse Kleppers Festival

+32 3 2248844
site web
jeu 18 fév 2010
20.00
Anvers
Het Toneelhuis / Antwerpse Kleppers Festival

+32 3 2248844
site web
ven 19 fév 2010
20.00
Anvers
Het Toneelhuis / Antwerpse Kleppers Festival

+32 3 2248844
site web
sam 20 fév 2010
20.00
Anvers
Het Toneelhuis / Antwerpse Kleppers Festival

+32 3 2248844
site web
mar 23 fév 2010
20.30
Anvers
Cultuurcentrum Luchtbal

+32 3 5439030
site web
mer 24 fév 2010
20.30
Borgerhout
Rataplan

+32 3 2929740
site web
jeu 25 fév 2010
20.00
Louvain
30 CC / Schouwburg / ism STUK

+32 16 203020
site web
ven 26 fév 2010
20.00
Louvain
30 CC / Schouwburg / ism STUK

+32 16 203020
site web
sam 27 fév 2010
20.15
Wilrijk
Cultuurcentrum De Kern

+32 3 821 01 36
site web
Mais lorsque tout fut advenu, il resta
du désordre, et une pièce
qui était complètement détruite, et à
l'intérieur
quatre hommes morts et
un nom ! Et une porte sur laquelle était écrit
quelque chose d'incompréhensible.
Mais vous, à présent, regardez
l'ensembe. Tout ce qui s'est passé, c'est nous
qui l'avons mis en place
dans le temps, selon un ordre
précis, aux endroits précis et
avec les mots précis qui
sont tombés. Et quoi que vous voyiez,
pour finir vous verrez ce que nous vîmes:
du désordre. Et une pièce
qui est complètement détruite, et à l'intérieur
quatre hommes morts et
un nom. Ou bien, trois hommes qui passent la porte
pour mettre en ordre
les grandes affaires de l'humanité,
et un homme mort
qui n'est pas encore mort, et devant lui
une porte sur laquelle est écrit
quelque chose de compréhensible.

Bertolt Brecht

Jolente De Keersmaeker, Sara De Roo et Damiaan De Schrijver ont proposé en 2005 une suite à Tout est calme, spectacle dans lequel Bernhard fulminait contre la suffisance des élites intellectuelles et culturelles. Sous le titre de "Sauve qui peut” pas mal comme titre (phrase tirée de la pièce Am Ziel, 1981) ils ont réuni quelques Dramuscules de Bernhard. Encore plus explicitement que dans Tout est calme, Bernhard analyse dans ces drames miniatures le passé nazi complexe des Allemands, jamais entièrement surmonté, et le fascisme latent dans la société actuelle.

"Sauve qui peut” pas mal comme titre est le deuxième volet de la trilogie Bernhard.

 

 

tg STAN speelt " 'Sauve qui peut' pas mal comme titre"

tg STAN speelt " 'Redde wie zich redde kan' geen slechte titel"

Lors des longues minutes de manipulation – de la table à tapisser, des vêtements – la pièce semble parfois s'enliser dans un théâtre de figurines un peu facile, où l’éclat de rire permet de masquer l’absence du fin mot de l’histoire. Mais les apparences sont trompeuses: le jeu de maniement des accessoires, tout comme l’irritation qu’il suscite, a bel et bien une fonction. Les intermèdes grotesques pendant lesquels les comédiens se déguisent entre les scènes créent une joyeuse atmosphère d’opérette qui rend d’autant plus acerbe la critique de l’hypocrisie embaumée de la valse viennoise, dansée par des officiers en uniforme d’apparat et des dames engoncées dans leur corset à baleines.
La guerre n'apporte pas le salut , Knack, Wim Smets, 23/03/05

Les dramuscules de Bernhard, une série de sketches qui tiennent de l’exercice de style, sont dotés de toutes les caractéristiques de ses pièces de plus grande envergure: longs monologues, répétitions poétiques, litanies sur l'impuissance humaine. Et STAN saisit avec merveille le ton de ce vitupérateur, qui fustige avec une férocité dévastatrice le passé nazi de ses compatriotes. Sauve qui peut, pas mal comme titre porte indiscutablement la griffe de STAN. La gravité du sujet est traitée sur un ton de salutaire légèreté. Mais la façon dont les comédiens minimisent la noirceur évoquée par des rires stridents, des tons aigus, vous transperce l’âme.
Un florilège iconoclaste de l'humour de Thomas Bernhard , de Volkskrant, Marian Buijs, 02/04/05

La plume de Bernhard dénonce sans détour, le jeu des trois acteurs, désinvolte - distancié aussi sans doute par l'usage du français -, quelquefois burlesque dans les intermèdes muets, marie les mâchoires crispées par la haine aux sourires confondants de bien-pensance. L'ensemble, aussi drôle que glaçant, est évidemment taillé pour déranger. Où l'auteur et ses interprètes nous emmènent-ils donc ? Nulle part ailleurs qu'ici et maintenant, au coeur de ces travers qui nous offusquent tant et au milieu desquels, pourtant, nous évoluons chaque jour. Quotidien et chaos simplement, diaboliquement mêlés.
Chroniques de la haine ordinaire , La Libre Belgique, Marie Baudet, 19/10/07

Ils sont fous, ces Flamands. On le sait. On a beau le savoir, ils nous étonnent à chaque fois. Le supplément de cocasserie qu'apporte la manière tg STAN donne une force encore plus radicale à la pensée critique de Thomas Bernhard dans ces courts textes d'une violence froide, sarcastique. Un remarquable spectacle auquel ces formidables interprètes, truculents et audacieux, insolents, donnent un éclat réjouissant.
L'invention flamande , Le Figaro, Armelle Héliot, 20/12/07

Les interprètes de la troupe tg STAN sont des comédiens comme on n'en voit pas assez. Jamais à court d'idées pour bousculer les codes scéniques, ils ont l'art du microgeste significatif, qui vous ouvre tout un monde d'évocation, et donne à leur jeu quelque chose de naturel, subtil et outrancier à la fois. De grands moments de rire (jaune), et des clins d'œil appuyés.
Sauve qui peut , Télérama, Joshka Schidlow, 02/01/08

La langue ne pardonne pas, Thomas Bernhard (1931-1989) non plus : le nazisme n'est pas seulement une idéologie, c'est une corruption secrète, un poison, qui se propage irrémédiablement dans les discours actuels et gangrène les cerveaux. Les comédiens de tg STAN sont à la fois hilares et féroces dans leur interprétation. Et parce que ça fait peur, on se défend en éclatant de rire.
Sauve qui peut , Le Point, Frédéric Ferney, 03/01/08

 
Entretien
Festival d'Automne 06/07

Tg STAN est de retour
La Libre Belgique 17/10/07

Une vie tout en trébuchements
Haarlems Dagblad 25/02/05

Tg STAN sauve ce qu'il peut
Le Soir 19/10/07

Tempête sur les planches
Radio Libertaire 23/12/07

Sauve qui peut
France Musique 05/01/08

texte d'après Les Dramuscules ( Glaces, Un Mort, Match, Acquittement et Le Mois de Marie ) de Thomas Bernhard
de et avec Jolente De Keersmaeker, Sara De Roo et Damiaan De Schrijver

mise en place Matthias de Koning
costumes Inge Büscher
assistance costumes Filip Eyckmans
lumière Thomas Walgrave
traduction en français Claude Porcell

remerciements à Martine Bom, Gerhard Jäger et Laurence D'Hondt

production STAN
coproducteurs de la version française KVS/Théâtre National (Bruxelles), Théâtre de la Bastille et Festival d'Automne (Paris)

première le 16 février 2005, Kaaitheater, Bruxelles
première de la version française le 17 octobre 2007, KVS en collaboration avec le Théâtre National, Bruxelles