• info
  • réalisation
  • calendrier
  • photos
  • presse
Afficher les dates de représentations passées

archief

Pas de performances
mer 12 nov 2003
première de la version française
Toulouse
Théâtre Garonne

+33 5 62485477
site web
jeu 13 nov 2003 Toulouse
Théâtre Garonne

+33 5 62485477
site web
ven 14 nov 2003 Toulouse
Théâtre Garonne

+33 5 62485477
site web
sam 15 nov 2003 Toulouse
Théâtre Garonne

+33 5 62485477
site web
mar 18 nov 2003 Toulouse
Théâtre Garonne

+33 5 62485477
site web
mer 19 nov 2003 Toulouse
Théâtre Garonne

+33 5 62485477
site web
jeu 20 nov 2003 Toulouse
Théâtre Garonne

+33 5 62485477
site web
ven 21 nov 2003 Toulouse
Théâtre Garonne

+33 5 62485477
site web
ven 28 nov 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
sam 29 nov 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
dim 30 nov 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
ven 5 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
sam 6 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
lun 8 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
mar 9 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
mer 10 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
ven 12 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
sam 13 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
lun 15 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
mar 16 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
mer 17 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
ven 19 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
sam 20 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
lun 22 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
mar 23 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
ven 26 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
sam 27 déc 2003 Paris
Théâtre de la Bastille / Festival d'Automne

+33 1 43574214
site web
jeu 13 mai 2004 Montréal
Festival de théâtre des Ameriques

site web

ven 14 mai 2004 Montréal
Festival de théâtre des Ameriques

site web

sam 15 mai 2004 Montréal
Festival de théâtre des Ameriques

site web

dim 16 mai 2004 Montréal
Festival de théâtre des Ameriques

site web

mer 19 mai 2004 Québec
Carrefour international de théâtre

site web

jeu 20 mai 2004 Québec
Carrefour international de théâtre

site web

ven 21 mai 2004 Québec
Carrefour international de théâtre

site web

sam 22 mai 2004 Québec
Carrefour international de théâtre

site web

Trois hommes de théâtre (Damiaan De Schrijver, Matthias de Koning et Peter Van den Eede) appartenant à trois compagnies différentes (tg STAN, Maatschappij Discordia et De Koe) bravent les lois de la scène et du métier de comédien. Ils osent relever le défi d'adapter au théâtre le Paradoxe sur le comédien de Diderot.

Les trois acteurs s'interrogent sur l'illusion au théâtre, l'identification du comédien à son personnage ou la nécessité de la référence à un modèle puisé dans la nature. Diderot a-t-il raison ? Diderot a-t-il tort ?

« La main effleura une surface lisse, mais l'œil, captivé par l'irrésistible (pris d'envoûtement), perçut un relief, de telle façon que l'on pourrait demander au philosophe laquelle des deux représentations (lequel des deux sens) contradictoires est le véritable menteur. »

vandeneedevandeschrijvervandekoningendiderot a été sélectionné pour l'édition 2002 du « Theaterfestival ». À l'automne 2003 a été créée la version française, du serment de l'écrivain du roi et de diderot , qui a été présentée en France (notamment lors du Festival d'Automne à Paris) et au Canada.

Réunissez ces trois comédiens à une table et vous obtenez immédiatement de la haute cuisine. Avec eux, même un essai du XVIIIe se change en menu de fête, éminemment digeste. Le paradoxe de Diderot n'est pas seulement le sujet de conversation; il est également mis en jeu de façon magistrale. balançant au bord de la grosse farce, tantôt du bout des lèvres, tantôt en faisant appel aux grands moyens. Car il faut toujours exagérer dans ce métier. Mais voilà qu'ils sont eux-mêmes pris au piège de leurs imitations parfaites – et le public avec eux. Ils illustrent leur récit de plaisanteries pour initiés et ironisent à tout bout de champ. C'est du théâtre d'acteurs brillant. Le fait que des personnages viennent nous raconter qu'il faut s'effacer en tant que comédien, alors que ce spectacle est entièrement créé par des individus jouant à fond leur personnalité d'acteur extrêmement reconnaissable en tant que telle, est le plus réjouissant des paradoxes.
Quel est le degré de réalité de l'acteur ? , De Standaard, Fred Six, 19/01/02

Quelle vigueur ! Quelle intelligence du théâtre ! L'humour dévastateur de ces trois clowns célestes, puissants et séduisants, fait merveille. Aussi farfelu soit ce qu'ils entreprennent, tout a un sens. Tout correspond à de la pensée transfigurée en jeu. Tout est d'une drôlerie corrosive. Au fur et à mesure de la représentation, les accessoires sortent des dessous. Bric-à-brac pour spectacle brinquebalant comme l'est la dialectique du réel et de l'illusion, formidable adéquation de la forme et du fond. Talent souverain de trois artistes à fortes personnalités unis en un réjouissant projet qui célèbre le théâtre dans son mystère, sa grâce et sa folie.
Intelligences explosives , Le Figaro, Armelle Héliot, 01/12/03

Placer la barre très bas pour sauter très haut : tel est l'épatant défi que lancent les trois comédiens. Leur spectacle est une impressionnante démonstration de savoir-faire théâtral. Le texte de Diderot (la première réflexion sérieuse sur «l'art de l'acteur»), dont ils finissent par livrer des pans entiers, est bien plus qu'un prétexte à rire :  l'occasion de tester en direct la validité de ses théories et de repasser en revue les questions fondamentales : qu'est-ce que l'illusion, le vrai, le faux? Qu'est-ce qu'un personnage, une situation? Durant plus de deux heures, le trio réussit un paradoxe dont le postulat - on peut rire en pensant et réciproquement - n'est pas le plus absurde des hommages que l'on puisse rendre à Diderot.
Dingues de Diderot , Libération, René Solis, 04/12/03

Il n'y a pas seulement deux thèses qui s'affrontent, dans le spectacle, mais le jeu sur ces thèses : c'est Diderot en trois dimensions, en quelque sorte. Ce n'est pas tout. Tout persuadés qu'ils soient que le Paradoxe appartient au registre du passé, les acteurs n'en butent pas moins sur un os : en raison de leur virtuosité même, ils en viennent à faire tomber le « quatrième mur » du théâtre, celui qui sépare l'acteur de son public. Et c'est ce que voulait Diderot. Alors, « le serment », « l'écrivain » et « le roi » s'inclinent. Et ils deviennent furieusement émouvants.
Joute furieuse entre trois acteurs et Diderot , Le Monde, Brigitte Salino, 12/12/03

COMPTES RENDUS

Début de saison
De Groene Amsterdammer 25/08/01

Quel est le degré de réalité de l'acteur ?
De Standaard 19/01/02

Faux homards, vrais comédiens
De Morgen 23/01/02

Trois zozos farfelus de chair et d'os
de Volkskrant 20/06/02

Intelligences explosives
Le Figaro 01/12/03

Dingues de Diderot
Libération 04/12/03

Trois hommes et un coup de poing
La Tribune 04/12/03

Un paradoxe comme les autres
L'Humanité 08/12/03

Vieux textes, mauvaise soupe
Télérama 10/12/03

Joute furieuse entre trois acteurs et Diderot
Le Monde 12/12/03

texte d'après Paradoxe sur le comédien de Denis Diderot
de et avec Matthias de Koning, Damiaan De Schrijver et Peter Van den Eede

production STAN, De KOE et Maatschappij Discordia
coproducteurs version française Théâtre Garonne (Toulouse), Festival d'Automne (Paris) et Théâtre de la Bastille (Paris)

première le 14 juin 2001, Westergasfabriek, Amsterdam
première version française le 12 novembre 2003, Théâtre Garonne, Toulouse