• info
  • réalisation
  • calendrier
  • photos
  • vidéo
  • presse
Afficher les dates de représentations passées

archief

Pas de performances
jeu 27 mars 2003
première de la version anglaise
Frankfurt
Künstlerhaus Mousonturm

+49 69 40589520
site web
ven 28 mars 2003 Frankfurt
Künstlerhaus Mousonturm

+49 69 40589520
site web
sam 29 mars 2003 Frankfurt
Künstlerhaus Mousonturm

+49 69 40589520
site web
jeu 3 avril 2003 Stockholm
Kulturhuset / Perfect Performance Festival

+46 8 50620200
site web
ven 4 avril 2003 Stockholm
Kulturhuset / Perfect Performance Festival

+46 8 50620200
site web
lun 7 avril 2003 Trondheim
Avant Garden

+47 73 530898
site web
mar 8 avril 2003 Trondheim
Avant Garden

+47 73 530898
site web
jeu 10 avril 2003 Bergen
BIT Teatergarasjen

+47 815 33133
site web
ven 11 avril 2003 Bergen
BIT Teatergarasjen

+47 815 33133
site web
ven 20 août 2004 Edinburgh
Edinburgh International Festival / The Hub

+44 131 4732000
site web
sam 21 août 2004 Edinburgh
Edinburgh International Festival / The Hub

+44 131 4732000
site web
dim 22 août 2004 Edinburgh
Edinburgh International Festival / The Hub

+44 131 4732000
site web
lun 23 août 2004 Edinburgh
Edinburgh International Festival / The Hub

+44 131 4732000
site web
mar 30 août 2005 Bruxelles
Theaterfestival België / Rosas Performance Space

+32 2 2015959
site web
mer 31 août 2005 Bruxelles
Theaterfestival België / Rosas Performance Space

+32 2 2015959
site web
Lors de leur première rencontre,
il y a près de dix ans,
ils se connaissaient très bien,
en fait ils se sont reconnus.
Puis ils ont dû apprendre à se connaître moins bien,
au fil des années ils sont devenus des étrangers
l'un pour l'autre.
Et désormais ils doivent cesser de se connaître,
ignorer l'autre, l'oublier,
suivre chacun sa propre voie.

Une jeune femme est chez elle, elle se prépare à recevoir son amant, ou plutôt son ex-amant, qui l'a quitté un an auparavant, en fait, elle ne croit pas à l'expression ex-amant, quelqu'un est un amant ou ne l'est pas, ce n'est parce qu'on dit que c'est fini que c'est effectivement fini, non, elle n'est pas de ceux qui savent prendre des décisions comme lui le fait, visiblement, elle ne maîtrise jamais ses sentiments, mais ce soir, elle a pris la ferme résolution de lui faire bonne figure et de prétendre que tout va bien pour elle, elle est excitée, indécise, contente, triste, elle ne sait pas comment s'habiller et quelle musique écouter, c'est comme si chaque vêtement et chaque chanson faisait apparaître une autre femme, un autre déroulement de la soirée, peut-être même un autre destin pour le reste de sa vie.

Lucia smelt (Lucia fond) est la première pièce de théâtre d'Oscar van den Boogaard, romancier néerlandais vivant à Bruxelles. Elle a été écrite à la demande de STAN, à l'intention de Sara De Roo et Steven Van Watermeulen.

tg STAN speelt "Lucia smelt"

Oscar van den Boogaard propose dans Lucia smelt , son premier texte dramatique, un portrait – d'une familiarité poignante et d'une merveilleuse spiritualit頖 de deux personnes qui ne sont plus ensemble mais restent liées l'une à l'autre. Avant tout, De Roo et Van Watermeulen interprètent un homme et une femme, n'importe quel homme, n'importe quelle femme. S'ils s'égarent occasionnellement dans l'une ou l'autre anecdote ou une discussion interminable sur un contrat ou un tube de dentifrice, leur récit reste essentiellement universel. Car il est impossible de réduire l'amour à une narration linéaire ou rationnelle ; c'est un jeu d'attirance et de rejet, de doutes et de certitudes. C'est cette conscience sous-jacente que De Roo et Van Watermeulen évoquent avec une grande lucidité, elle souvent par une boutade, lui avec une plus grande retenue.
La vie après la séparation , De Morgen, Sally De Kunst, 30/06/01

Ce texte est de l'Oscar van den Boogaard pur sang : l'auteur aborde les « grands thèmes » comme l'amour perdu sans tomber dans le pathos. Van Watermeulen et De Roo sont les interprètes parfaits de ce mélange des genres. Lucia smelt est une masse de sentiments paradoxaux d'une grande intensité. Je ne vois aucune nuance qui aurait été oubliée par les créateurs. La belle image finale nous fait comprendre qu'une relation amoureuse ne se termine pas du jour au lendemain. Ces anciens amoureux se rediront encore très souvent les mêmes paroles, sans s'éloigner davantage l'un de l'autre.
D'anciens amants imbriqués comme des petites cuillères , De Standaard, Eva Berghmans, 03/07/01

Lucia smelt est du théâtre comme on en fait bien trop peu ces temps-ci : pur, convaincant, de qualité, limpide et captivant sur toute la ligne. Ce n'est pas seulement le texte au titre vulnérable et fragile qui porte ce spectacle au sommet. Le niveau d'un spectacle de théâtre dépend en premier lieu du jeu des interprètes ; ici, il est d'une qualité rare.
Un texte puissant, un spectacle sublime , De Tijd, Saskia Vereenooghe, 07/07/01

Un homme et une femme, jeunes trentenaires, aux prises avec l'amour, ou avec la fin de celui-ci. Ils ont tous deux peur de poser un acte définitif. Elle lui reproche de ne pas oser prendre de décisions, il lui reproche sa langue de vipère et ses jugements à l'emporte-pièce. C'est une partie de lutte d'une heure et demie sur un mètre carré, suffocante, hilarante, tendre et accablante.
La partie de lutte attachante d'un couple en désamour , de Volkskrant, Karin Veraart, 24/09/01

ENTRETIEN

Une introspection à deux
Knack 13/06/01

texte Oscar van den Boogaard
de et avec Sara De Roo et Steven Van Watermeulen

décor B-architecten
lumière Hans Meijer
traduction en anglais Kate Mayne
remerciments à Manon De Boer, Kees Vuyk et Lucia Rymenans

production STAN

première le 28 juin 2001, Kaaitheater, Bruxelles
première de la version anglaise le 27 mars 2003, Mousonturm, Frankfurt (DE)