• info
  • réalisation
  • calendrier
  • photos
lun 6 décembre 2021
Paris
mar 7 décembre 2021
Paris
mer 8 décembre 2021
Paris
ven 10 décembre 2021
Paris
sam 11 décembre 2021
Paris
mar 14 décembre 2021
Paris
mer 15 décembre 2021
Paris
jeu 16 décembre 2021
Paris
ven 17 décembre 2021
Paris
sam 18 décembre 2021
Paris
lun 20 décembre 2021
Paris
mar 21 décembre 2021
Paris
mer 22 décembre 2021
Paris
mar 4 janvier 2022
Paris
mer 5 janvier 2022
Paris
jeu 6 janvier 2022
Paris
ven 7 janvier 2022
Paris
sam 8 janvier 2022
Paris
mar 11 janvier 2022
Paris
mer 12 janvier 2022
Paris
jeu 13 janvier 2022
Paris
ven 14 janvier 2022
Paris
sam 15 janvier 2022
Paris
jeu 20 janvier 2022
Saint-Genis-Laval
mer 26 janvier 2022
Toulouse
jeu 27 janvier 2022
Toulouse
ven 28 janvier 2022
Toulouse
sam 29 janvier 2022
Toulouse
Afficher les dates de représentations passées
jeu 1 avril 2021 20:30 Théâtre de la Mouche

http://www.la-mouche.fr/

dim 28 mars 2021 20:00 Théâtre Garonne

http://www.theatregaronne.com/

sam 27 mars 2021 15:00 Théâtre Garonne

http://www.theatregaronne.com/

ven 26 mars 2021 Théâtre Garonne

http://www.theatregaronne.com/

mer 24 mars 2021 Théâtre dans les Vignes, Toulouse

https://www.letheatredanslesvignes.fr/

dim 14 mars 2021 Théâtre Garonne

http://www.theatregaronne.com/

sam 13 mars 2021 Théâtre Garonne

http://www.theatregaronne.com/

ven 12 mars 2021 Théâtre Garonne

http://www.theatregaronne.com/

jeu 11 mars 2021 Théâtre Garonne

http://www.theatregaronne.com/

mer 10 mars 2021 Théâtre Garonne

http://www.theatregaronne.com/

archief

Pas de performances

Rambuku

 
est un quasi-monologue pour une femme et deux hommes
qui sera créé et interprété par
Kayije Kagame
Matthias de Koning
et Damiaan De Schrijver
 
Peut-être/éventuellement un couple marié
Peut-être/éventuellement deux conjoints très différents l'un de l'autre.
Éventuellement elle a beaucoup de paroles à dire et lui peu ou aucune.
Éventuellement une rupture s'annonce
ou la réconciliation.
Éventuellement il y a de l'espoir.
Éventuellement Rambuku est
une solution,
un lieu,
un individu,
une fin.
 

Je dois être celle que j'étais
(silence assez bref)
Je ne peux pas
(s'arrête, silence assez bref)
Je dois être
(silence assez bref)
Celle que je suis
et celle que je serai
(silence assez bref)
et je suis belle
je me suis bien habillée
aujourd'hui je suis belle
car aujourd'hui
est un grand jour
un jour de décisions
aujourd'hui c'est le jour de Rambuku.

 

STAN a présenté une première pièce de l'auteur norvégien Jon Fosse (né en 1959) en tant que partie du spectacle Quoi/Maintenant (2016). 'Dors mon petit enfant' y précédait 'Pièce en plastique' de Marius von Mayenburg.

Deux ans plus tard, en 2018, a été créé 'Je suis le vent' (2007), sous le titre de Eg er vinden, Ik ben de wind, une coproduction de Maatschappij Discordia et tg STAN. 
 
Au printemps 2021, nous prévoyons de monter une autre pièce de Jon Fosse, Rambuku (2006).

Pourquoi Fosse ?

Parce qu'il crée un langage nouveau et éminemment personnel, un langage qui semble composé d'un nombre réduit de mots, de phrases simples, de phrases et de mots souvent répétés, sans ponctuation, où les silences – brefs, très brefs, longs, très longs – sont annoncés en ces termes, un langage qui est rythmique, musical, poétique et philosophique, un langage situé entre ceux de Thomas Bernhard et de Samuel Beckett, un langage qui rend visible ce qui est absent, qui tente d'appréhender avec une immense simplicité le chagrin, l'isolement, la solitude, l'angoisse, l'amour, les rapports familiaux proches et plus étendus – bref, toute la vie.

Rambuku_tg STAN, Maatschappij Discordia en Kayije Kagame
Rambuku_tg STAN, Maatschappij Discordia en Kayije Kagame
Rambuku_tg STAN, Maatschappij Discordia en Kayije Kagame
Rambuku_tg STAN, Maatschappij Discordia en Kayije Kagame
Rambuku_tg STAN, Maatschappij Discordia en Kayije Kagame
Rambuku_tg STAN, Maatschappij Discordia en Kayije Kagame
Rambuku_tg STAN, Maatschappij Discordia en Kayije Kagame
Rambuku_tg STAN, Maatschappij Discordia en Kayije Kagame

texte Jon Fosse
de et avec Kayije Kagame, Damiaan De Schrijver et Matthias de Koning
costumes Elisabeth Michiels
technique Tim Wouters
production STAN et Maatschappij Discordia
coproduction Théâtre Garonne et Théâtre La Mouche
première 6 décembre 2021, Théâtre de la Bastille, Paris

remerciements à Beata Modrzyńska