• info
  • réalisation
  • calendrier
  • photos
  • vidéo
  • presse
jeu 4 mars 2021
Rotterdam
ven 5 mars 2021 20:00
CC Strombeek
Strombeek
sam 6 mars 2021 20:00
Corrosia
Almere
Afficher les dates de représentations passées
mar 15 décembre 2020 20:00 CC Sint-Niklaas

http://www.ccsint-niklaas.be

jeu 5 novembre 2020 20:30 CC Strombeek

http://www.ccstrombeek.be

sam 31 octobre 2020 20:30 Corrosia, Theater, Expo & Film

http://www.corrosia.nl/

ven 23 octobre 2020 20:15 Cinema Plaza - Duffel

https://www.cinema-plaza.be/

ven 16 octobre 2020 20:00 Theater Kikker

https://www.theaterkikker.nl/

mar 13 octobre 2020 20:30 Ins Blau

https://theaterinsblau.nl/

ven 9 octobre 2020 20:15 ARSENAAL/LAZARUS, Mechelen

http://www.arsenaallazarus.be/

mer 7 octobre 2020 20:15 C-mine, Genk

http://www.c-minecultuurcentrum.be

lun 5 octobre 2020 20:00 Bronks

http://www.bronks.be/

ven 2 octobre 2020 20:00 Toneelschuur, Haarlem

http://www.toneelschuur.nl/

mer 30 septembre 2020 20:00 30 CC

http://www.30cc.be

ven 25 septembre 2020 20:15 Het Nationale Theater (Den Haag)

https://www.hnt.nl/

mer 23 septembre 2020 20:30 De Brakke Grond

https://www.brakkegrond.nl/

mar 22 septembre 2020 20:30 De Brakke Grond

https://www.brakkegrond.nl/

sam 19 septembre 2020 20:00 Love at First Sight
sam 19 septembre 2020 15:00 Love at First Sight
jeu 17 septembre 2020 20:00 Love at First Sight

archief

Pas de performances

A Separation est un spectacle de Scarlet Tummers, Evgenia Brendes, Gustav Koenigs, Sachli Gholamalizad et Mokhallad Rasem, réalisé sous l'égide de tg STAN, en coproduction avec d e t h e a t e r m a k e r.

Le point de départ principal de la pièce est le film iranien Une Séparation d'Asghar Farhadi, ayant remporté en 2011 – entre autres – un Oscar, l'Ours d'Or, un César et un Golden Globe.

Première image : un couple comparaît devant le juge. Elle veut partir, quitter le pays, pour offrir un meilleur avenir à sa fille. Il veut rester pour prendre soin de son père âgé et malade.
La procédure de divorce est entamée.
Mais l'enfant, en fait, que veut-elle ?

Nous voyons cinq acteurs qui tentent de donner corps à tous les personnages du film, qui sont tous des anti-héros, se battant pour un avenir meilleur.
Un récit humain sur la culpabilité et l'innocence. Un récit universel dénué de héros.
Sur de vrais individus qui se battent pour leurs droits et pour obtenir gain de cause.
Sur les erreurs qu'on commet.
Sur le pardon.
Sur le fait d'être un enfant.
Sur le fait d'être une femme.
Sur le fait d'être un homme.
Sur le fait d'être âgé et sans défense.

Au sein d'un système marqué par l'oppression et la censure.

Où les acteurs se heurtent-ils aux limites de leur pouvoir d'imagination ?
Et où les divergences politiques et religieuses s'immiscent-elles pour faire barrière entre eux et ce qui doit être représenté ?

 « Monsieur le Président, qu'est-ce que je dois faire ? »
 « Vous ne pouvez pas demander le divorce pour le moindre petit problème. »

 « Petit ? Mon problème n'est pas petit. Il s'agit ici de ma fille. »
 « Elle est aussi sa fille. Il a des droits, lui aussi.
   C'est moi le juge ici, et j'estime que votre problème est petit.
   Signez là, s'il vous plaît. Au revoir. »

Scarlet Tummers / tg STAN

Ces prochaines années, tg STAN s'investira dans le travail de plusieurs jeunes créateurs de théâtre et acteurs. La compagnie souhaite ainsi partager avec une nouvelle génération sa longue pratique en tant que collectif théâtral et lui transmettre son expérience. Elle offrira à ces artistes une base de consultation et de réflexion au cours du processus de création, au travers d'un dialogue suivi avec les trois membres permanents de tg STAN. L'appui nécessaire au niveau de la production, ainsi que financier, administratif et technique, sera également assuré.

Pour la saison 2020-2021, STAN invite Scarlet Tummers à réaliser une création personnelle. Scarlet fait partie de la distribution de De Kersentuin/La Cerisaie, une production de STAN créée en 2015 qui figure toujours au répertoire. Elle s'est également produite dans des spectacles de, entre autres, De Warme Winkel, Wunderbaum, KVS, Simon De Vos et Fabrice Murgia. Jusque 2017, elle était membre de la compagnie Le Mouton Noir.

 

 

A Separation_Scarlet Tummers_tg STAN
A Separation_Scarlet Tummers_tg STAN
A Separation_Scarlet Tummers_tg STAN
A Separation_Scarlet Tummers_tg STAN
A Separation_Scarlet Tummers_tg STAN
A Separation_Scarlet Tummers_tg STAN
A Separation_Scarlet Tummers_tg STAN

A Separation - trailer

« Tummers et les autres acteurs – Evgenia Brendes, Gustav Koenigs, Sachli Gholamalizad et Mokhallad Rasem – interrompent régulièrement la recréation du film par des adresses au public spirituelles et un jeu réussi sur la réalité et la fiction. »
Filip Tielens, De Standaard, le 21 septembre 2020

« Avec un plaisir de jouer évident et de nombreuses adresses au public, les préjugés sur différentes cultures et classes sociales sont révélés, tant au sein du récit que dans la réalité même de l'ensemble d'acteurs. »
Moos van den Broek, Theaterkrant, le 24 septembre 2020 – Sélection du critique

« STAN a décidé de transmettre l'expérience acquise pendant de longues années en tant que collectif à de jeunes créateurs et acteurs, entre autres en soutenant activement leur travail. C'est ainsi que nous voyons Scarlet Tummers, Evgenia Brendes, Gustav Koenigs, Sachli Gholamalizad et Mokhallad Rasem en scène, dans une ingénieuse adaptation de film qui porte aussi indéniablement le sceau de STAN. »
Karin Veraart, de Volkskrant, le 25 septembre 2020

« Ce que la metteure en scène, Tummers, donne à voir au travers de cette construction, où l'on reconnaît le minimalisme formel et la distance réflective envers le texte propre à STAN, est le fait que notre perception n'est jamais neutre. Tout comme les acteurs projettent sur “leur” film ces idées opposées, nous nous laissons guider par nos préjugés pour reconstruire la réalité dans les coulisses. Cela semble le parti-pris fondamental de ce spectacle intelligent qui transforme l'écran de cinéma en page blanche, tandis que les acteurs se tendent un miroir, ainsi qu'au public. Les nombreux traits parallèles seront sans doute encore mieux mis en valeur dans les représentations ultérieures – quel défi pour les acteurs ! –, mais en tant que réflexion amusante et engageante, “A Separation” est un spectacle plus que réussi. »
Gilles Michiels, Etcetera, 28 septembre 2020

« Mais le spectacle est plus épineux et aussi plus comique qu'une simple reconstruction du film. Involontairement, en tant que spectateur, on ne s'intéresse pas seulement à l'intrigue du film, mais on se laisse aussi entraîner dans les conflits entre les acteurs. On se met à les accepter comme authentiques et on oublie ainsi que c'est du jeu, que les acteurs présentent une légère caricature de ce qu'ils sont réellement. De ce fait on se trouve régulièrement pris au piège de ses propres préjugés et idées préconçues. Jusqu'à ce que les acteurs le fassent remarquer eux-mêmes. (…) Tout cela fait de “A Separation” un spectacle stimulant et spirituel à la fois. »
Pieter T'Jonck, Pzazz, le 19 septembre 2020

 

de et avec Scarlet Tummers, Evgenia Brendes, Gustav Koenigs, Sachli Gholamalizad et Mokhallad Rasem
concept et adaptation du texte Scarlet Tummers 
conseil artistique Jolente De Keersmaeker, Damiaan De Schrijver, Frank Vercruyssen et Matthias de Koning
scénographie et lumières Iwan Van Vlierberghe, Damiaan De Schrijver et Matthias de Koning
costumes Fauve Ryckebusch
technique Iwan Van Vlierberghe
production tg STAN
coproduction d e t h e a t e r m a k e r

première 19 septembre 2020, Love at first sight, troubleyn, Anvers